Accueil/Home
Accueil/Home - Mes machines - Tous les articles - Dernières entrées - Revues - Trucs & astuces l'OI - Publicités - Nouveautés - Recherche / Echange

 
     

Texas Instruments TI SR-56


La TI SR 56 (Slide Rule = Règle à calculer) est une calculatrice scientifique programmable. A sa sortie en 1976 c'est le milieu et le bas de gamme de la gamme des programmables de TI (le haut de gamme étant dévolu à la TI SR-52). Elle n'a pas eu une longue durée de vie puisqu'elle fut remplacée par la TI 57 LED en 1977. Elle a les mêmes dimensions que la TI 57 (LED) ou peu s'en faut et n'a pas de mémoire continue.
La première et seule fois où j'en ai vue une avant d'avoir la mienne c'est en 1983 quand ma prof de maths de l'époque nous a fait un cours sur les calculatrices programmables. Cette machine n'a pas eu une grande diffusion et on ne trouve aucun programme dans les revues qui en publiaient à l'époque. Cette machine a été déclinée en deux versions dont la seule différence est la mention "Programmable" sur la platine. Voir aussi Dépliant TI pour SR 52 - SR 56 - SR 60 ainsi que Texas Instruments Handheld programmable calculators ou encore TI SR 52 & SR 56 Special offer.

TI SR 56

Elle dispose de 100 pas de programmes et de 10 mémoires (de 0 à 9) plus le registre t de tests. Le registre 0 est aussi utilisé pour les boucles contrôlées et les registres 5, 6 et 7 le sont par les fonctions statistiques. Si on la compare à la TI 57 elle a 2 fois plus de mémoire programmes. Mais comparaison n'est pas raison. En effet, chaque frappe au clavier compte pour un pas (sauf 2ND) alors qu'avec les instructions combinées la 57 peut enregistrer jusqu'à 4 touches pour un seul pas. Au final la TI SR 56 (à ne pas confondre avec la TI 56) a plus ou moins la même capacité que sa cadette.

Comme d'habitude avec TI on passe du mode calcul au mode programmation avec la touche LRN. De ce côté, elle a presque elle aussi tout d'une grande. Quatre tests (x=t, x#t, x>=t et x<t) qui permettent de tout faire moyennant quelques acrobaties et qui comme sur la 57 se font entre la valeur du registre d'affichage (x) et celle du registre de test (t). Notons au passage que t est un registre indépendant et qu'on ne peut lui affecter une valeur que par l'intermédiaire de x<=>t alors que sur la 57 le registre t est aussi le registre 7 autorisant de ce fait  l'utilisation des instructions de manipulation de registre (STO, RCL, SUM, etc...).
Les boucles contrôlées sont disponibles via dsz et INV dsz (dsnz) et utilisent le registre 0 en le décrémentant de 1. Sont aussi présents les branchements (GTO) et les sous-programmes (subr et rtn) ce jusqu'à 4 niveaux.
Par contre il n'y a ni étiquettes (Lbl) ni d'adressage indirect des mémoires. L'absence d'étiquettes, donc d'adressage symbolique, fait que les branchements et les appels de sous-programmes se font en adressage absolu, c'est-à-dire vers une adresse de la mémoire programme. Ceci ajouté au fait qu'il est impossible d'insérer ou de supprimer une instruction rend la mise au point des programmes fastidieuse puisque tout ajout oblige à réécrire le programme et à recalculer les numéros des GTO et des SBR. Elle dispose toutefois des instructions SST et BST qui permettent de naviguer dans le programme. 

Le grand avantage de l'adressage symbolique par rapport à l'adressage absolu est sa souplesse. Par contre il est généralement plus lent car la machine rebalaie la mémoire programme depuis le début jusqu'à atteindre la bonne étiquette.

Version TI SR 56 :
  • Le programme suivant ajoute 1 au registre 1 puis 3 tant qu'on ne l'arrête pas.

00 1
01 SBR
02 0
03 8
04 3
05 GTO 
06 0
07 1
08 SUM
09 1
10 RTN

  • Si je veux sommer non plus 3 mais 13, il faut que je réécrive le programme parce que tout ce qui est après le pas 04 est décalé de 1.
00 1
01 SBR
02 0
03 9
04 1
05 3
06 GTO 
07 0
08 1
09 SUM
10 1
11 RTN

Version TI 57 :
00 1
01 LBL 0
02 SBR 1
03 3
04 GTO 0
05 LBL 1
06 SUM 1
07 RTN
  • Si je veux sommer non plus 3 mais 13, il suffit que j'insère 1 au pas 3 et le tour est joué.

00 1
01 LBL 0
02 SBR 1
03 1
04 3
05 GTO 0
06 LBL 1
07 SUM 1
08 RTN


Machine à diodes oblige elle n'a pas de capacités alphanumériques. Comme sur les autres TI et les HP les codes des touches correspondent aux coordonnées des touches. Par exemple R/S est codée 41 car c'est la première touche de la 4 ème rangée. Les fonctions statistiques et de calcul de coordonnées sont les fonctions secondes des touches numériques et sont accessibles par f(n) (2ND LRN) suivi du chiffre, ce qui est assez étrange. Pourquoi ne pas avoir prévu un 2ND sur les touches des chiffres ?
A l'instar des TI 58 et 59 elle peut être connectée à l'imprimante PC-100 ou PC-100A (instructions prt, pap et list).
 
Texas Instruments PC-100A

Côté vitesse, le programme + 1= RST est exécuté 480 fois en 1 minute (contre 300 pour la TI 57). + 1 GTO 0 l'est 340 fois et 1 SUM 1 RST 550 fois. Elle est donc plus rapide que la TI 57 mais cela est peut-être dû au fait que la SR 56 n'affiche rien pendant l'exécution du programme alors que la 57 affiche toujours le contenu de l'affichage.

En conclusion c'est une bonne machine pour son époque. Ses plus gros défauts sont l'absence de modification des programmes, d'étiquettes et d'instructions combinées... Bref de ce qui fait une TI 57.
 

TI 57 et TI SR 56

La TI 57 à côté de sa grande sœur et plaques arrières de la version sans la mention "Programmable".

 

TI SR 56 plaque arrière

 

TI SR 56 plaque arrière

 Plaque arrière de la version avec mention "Programmable"

TI SR 56 plaque arrière

 

  La boîte de la version US et son contenu :

 Texas Instruments TI SR 56 

Texas Instruments TI SR 56

 Texas Instruments TI SR 56

Texas Instruments TI SR 56

 

Texas Instruments TI SR 56

Sur l'image ci-dessus on voit l'étiquette (faite pour du textile. Le prix initial de 110$ ramené à 85$.

 

 La boîte de la version US est légèrement différente et plus grande que celle de la version internationale.

 

Texas Instruments TI SR 56  Texas Instruments TI SR 56

Texas Instruments TI SR 56

 

La boîte de la version européenne et son contenu :

Texas Instruments TI SR 56

 

Texas Instruments TI SR 56

 

Texas Instruments TI SR 56

Date de l'achat de la calculatrice le 7 mai 1977 !!! J'étais pas vieux à l'époque.

Texas Instruments TI SR 56

Pour la bonne bouche un exemple de programme tiré du manuel. L'alunissage sur la Lune (c'est fait esqueprès).

Texas Instruments TI SR 56

 

Texas Instruments TI SR 56

 

Texas Instruments TI SR 56

 

Texas Instruments TI SR 56

 



 Copyright 2008 - by Badaze
Nombre de visites sur ce site 178137 depuis le 31 décembre 2009
Dernière mise à jour le 2017-11-19 11:16:15
Site optimisé pour Internet Explorer 5.5 et suivants - Résolution 1024x768