Accueil/Home
Accueil/Home - Mes machines - Tous les articles - Dernières entrées - Revues - Trucs & astuces l'OI - Publicités - Nouveautés - Recherche / Echange

 
     

Hewlett Packard HP 15C

 

Le Hewlett-Packard HP 15C est une calculatrice scientifique programmable produite de 1982 à 1989. Elle fait partie de la série des Voyager qui compte aussi les HP 10C, 11C, 12C et 16C. Toutes ces machines ont le même format "paysage" et tiennent facilement dans une petite poche. Le C de sa dénomination indique que la mémoire est continue et que donc elle conservée après extinction et comme l'écrasante majorité de la production de la maison, elle fonctionne selon le système de Notation Polonaise Inversée (Reverse Polish Notation en anglais) avec sa pile opérationnelle à 4 niveaux à laquelle s'ajoute une pile opérationnelle de même nature pour la partie imaginaire quand on se trouve en mode "complexe". Son clavier comporte 39 touche dont 36 ont des fonctions secondes et troisièmes accessibles par les touches f et g. La touche f étant de couleur jaune, elle permet d'exécuter les commandes sérigraphiées en jaune et la g étant bleue.... devinez !
Bon. Là je ne me suis pas pris la tête. J'ai recopié le début de l'article sur le
HP 11C mais il faut bien avouer que je n'avais pas spécialement d'idée pour une nouvelle accroche. Ce calculateur, comme presque tous ceux de HP, est devenu une icône et par là même est très recherché. Il l'est tellement que, suite à de nombreuses pétitions en ligne, Hewlett Packard en a fait une édition limitée en 2012. Cette édition s'est très bien vendue et maintenant on trouve ces machines sur les sites marchands ou d'enchères à des prix prohibitifs. En ce qui me concerne, j'en ai deux (il faut bien prévoir sa retraite).

Bref, en quelques mots on peut dire que le HP 15C est un HP 11C mâtiné d'un HP-34C. Du HP 11C, il reprend le format, la technologie, les fonctions. Du HP 34C, il reprend les fonctions Solve et Integrate. A tout cela, M. HP a ajouté plus de mémoire, la gestion des matrices et des nombres complexes. Sa mémoire de base est de 322 pas de programmes auxquels s'ajoutent 20 mémoires numériques plus le registre I qui sert à l'adressage indirect. Les 20 mémoires sont numérotées en deux banques; de 0 à 9 puis de .0 à .9. Les 18 dernières peuvent être converties en pas de programmes. Chaque mémoire en moins apporte 7 pas supplémentaires, ce qui donne un maximum de 448 pas de programmes et il ne reste que les registres I, 0 et 1. Le modèle de programmation ressemble énormément à celui du HP 11C mais il y a quand même quelques différences et pas des moindres. Déjà, comme il y a pas mal de fonctions supplémentaires et toujours le même nombre de touches, certaines fonctions du HP 11C ont été regroupées comme c'est le cas de 6 des 8 tests disponibles regroupés dans la fonction TEST ([ g ] [ - ]), les deux tests qui apparemment sont les plus utilisés (x<=y et x=0) gardent l'honneur d'avoir une touche dédiée. Aux 6 tests regroupés, HP en a ajoutés 4 ce qui donne un total de 10 tests accessibles par cette fonction !!! TEST 0 => x<>0, TEST 1 => x>0, TEST 2 => x<0, TEST 3 => x>=0, TEST 4 => x<=0, TEST 5 => x=y, TEST 6 => x<>y, TEST 7 x>y, TEST 8 => x<y, TEST 9 => x>=y. Encore heureux que cette liste se retrouve au dos de la machine car autrement je ne vois pas comment on pourrait s'en souvenir.

Si le HP 11C a 15 labels, le HP 15C en a 25; de 0 à 9, de .0 à .9 et les 5 touches de fonctions de A à E. Les boucles contrôlées (DSE et ISG) ne se basent plus uniquement sur le contenu du registre I mais sur les 20 premières mémoires (de 0 à 9 puis de .0 à .9) mais aussi sur la mémoire pointée par la valeur de I ((i)). La machine dispose de 10 indicateurs binaires. Les indicateurs de 0 à 7 sont disponibles pour l'utilisateur, l'indicateur 8 permet de passer en mode "complexe" s'il est armé (SF 8 - un C s'affiche en bas de l'écran) ou de le quitter s'il est désarmé (CF 8 - le C disparaît). L'indicateur 9 est armé en cas de dépassement de capacité, c'est-à-dire si le résultat d'un calcul dépasse 9.9999999 99, et déclenche le clignotement de l'affichage. Mais le programmeur peut aussi s'en servir pour faire clignoter l'affichage s'il le juge utile. Le HP 15C peut avoir jusqu'à 7 niveaux d'imbrication de sous programmes contre 4 pour le HP 11C. Pour la partie sur l'adressage indirect, voir l'article sur le HP 11C.

Du côté de la vitesse, la HP 15C est encore plus lent que le HP 11C qui n'est pas un bolide. Le programme 0 STO 0 LBL 0 1 STO+0 GTO 0 est exécuté 192 fois en 1 minute contre 225.

Au final, il s'agit d'une machine super puissante pour l'époque avec sa gestion des matrices, la résolution d'équations, le calcul d'intégrales et les nombres complexes. Je me souviens qu'un pote d'IUT en avait acheté une à moitié prix lorsqu'il avait fait son stage chez HP à Grenoble. De mémoire, il me semble qu'elle coûtait 900 FRF (ce qui ferait dans les 300 Euros en 2018). Je l'avais un peu utilisée, mais pas programmée (je n'étais pas très fan du RPN à l'époque).

Hewlett Packard HP-15C Hewlett Packard HP-11C

Le HP 15C à côté du HP 11C. On pourrait presque faire un jeu des 7 erreurs !!! 

Hewlett Packard HP-15C

Le dos de la machine (en meilleur état que celui du HP 11C)

 

Hewlett Packard HP-15C

 Hewlett Packard HP-15C Hewlett Packard HP-15C LE

 Le HP 15C de 1982 et celui de 2012 (30 ans plus tard)

Hewlett Packard HP-15C Hewlett Packard HP-15C LE

 

 

 
Hewlett-Packard HP-15C
Dimensions : L=12,9 cm, l=7,9 cm, H=1,5 cm
Poids : 113 grammes
Ecran :  LCD 10 Chiffres 
Mémoire :  322 pas et 21 mémoires jusqu'à 448 pas et 1 mémoire

Autres informations

: 3 piles bouton LR44
 

 


 Copyright 2008 - by Badaze
Nombre de visites sur ce site 204675 depuis le 31 décembre 2009
Dernière mise à jour le 2018-08-16 09:59:40
Site optimisé pour Internet Explorer 5.5 et suivants - Résolution 1024x768